Publication de deux nouveaux répertoires

Deux répertoires numériques détaillés ont été publiés récemment sur la plateforme Archives de la FMSH:

  • Répertoire des archives de l’Unité de Documentation et de Liaison sur l’Eco-développement (UDLE):
    L’UDLE a été créée en 1974 afin de répondre aux besoins des chercheurs et organismes intéressés par les problèmes de l’écodéveloppement au plan international:

    • par la collecte et la diffusion de la documentation et de l’information ouvrages, rapports d’études, colloques, périodiques, etc.
    • par la maintenance d’un réseau international de correspondants et de contacts (chercheurs, enseignants, professionnels, associations, etc., travaillant sur les problèmes d’environnement et de développement;
    • par l’accueil de visiteurs (étudiants, enseignants, chercheurs) français et étrangers afin de les aider dans leurs recherches et de les orienter;
    • par la publication d’ouvrages, de rapports, d’un bulletin de liaison sur la recherche environnement/sciences sociales.
  • Répertoire des archives de l’Institut d’études avancées de Paris:
    En 2007, la Fondation Maison des sciences de l’homme a créé et porté l’Institut d’études avancées de Paris avec l’appui de l’Ecole des hautes études en sciences sociales et de l’Ecole normale supérieure Ulm, dans la continuité d’un Programme international d’études avancées (PIEA, 2001-2007). L’Institut accueille des chercheurs de renommée internationale, qu’il accompagne en organisant des séminaires, colloques et réunions scientifiques, de préférence avec le concours de collègues français. La FMSH a assuré son développement et son hébergement, boulevard Raspail puis au France, ainsi qu’à la Maison Suger. L’IEA de Paris est devenu en 2011 une association Loi 1901 regroupant 13 universités et grands établissements de recherche et d’enseignement supérieur d’Ile-de-France. En novembre 2013, il s’est établi dans l’Hôtel de Lauzun, sur l’Île Saint-Louis.

Deux cas de figure très différents de mise en ligne de contenus archivistiques

Nous avons là deux instruments de recherche dont l’objet ainsi que la temporalité d’édition diffèrent.

Le premier porte sur les archives d’une Unité constituée en service propre de la Fondation dont les dates extrêmes (1971-2003) correspondent à peu près à sa période d’existence. Elles ont été collectées en 2010 au 54 bd Raspail dans le cadre de la préparation du déménagement et un premier classement avait été effectué à cette occasion.

C’est un cas quelque peu « classique » en matière de production et de mise en ligne de contenus archivistiques. Il s’inscrit dans la pratique traditionnelle des services d’archives qui consiste à traiter en priorité les archives définitives les plus anciennes, puis des archives plus récentes à mesure que le temps passe. De ce fait, un fonds d’archives collecté de nos jours a de fortes chances de ne pas être classé et décrit avant un laps de temps qui varie selon les forces dont dispose la structure qui en assure la conservation: 5 ans, 10 ans, 20 ans, etc.

Quant au second instrument de recherche, il concerne un fonds récent (2006-2013) issu de la naissance d’une structure incubée au sein de la FMSH et devenue institution autonome et indépendante en 2011.

La création d’un instrument de recherche pour un fonds très « jeune » n’est pas chose courante, elle résulte de la politique du pôle archives qui consiste à traiter les fonds dès leur collecte afin de ne pas accumuler de retard: ce qui est fait n’est plus à faire. Dès lors qu’un instrument de recherche détaillé1  est créé, autant le publier en ligne! Cependant l’archiviste doit tenir compte du fait que ces archives récentes seront susceptibles d’êtres d’avantage concernées par des restrictions en matière de communication au public, notamment dans le cadre de la protection de la vie privée2.

  1. Répertoire, inventaire… c’est-à-dire un document plus précis qu’un bordereau de versement qui n’a de valeur que pour son attestation de transfert de responsabilité de la conservation des archives []
  2. En ce qui concerne les archives publiques, le délai de 30 ans avant toute communication des documents d’archives entrant dans le périmètre du régime général a d’ailleurs disparu en 2008 []

Julien Pomart

Responsable des Archives de la FMSH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *