Le Centre international de coordination des recherches sur l’autogestion et ses archives

Les archives du Centre international de coordination des recherches sur l’autogestion (CICRA) ont fait l’objet d’un classement archivistique et d’un instrument de recherche publié dans Nabû.

Le CICRA fut créé en 1976 à Paris sous le statut d’association étrangère domiciliée à la Maison des Sciences de l’Homme, lors d’une période de développement de recherches sur l’autogestion marquée en particulier par les conférences internationales de Dubrovnik en 1972 et de Paris en 1977. Il succédait au Groupe d’étude de l’autogestion (GEA) constitué de manière informelle à la MSH, groupe qui avait mis en place un séminaire de recherche animé par Yvon Bourdet et Joseph Fisera de 1970 à 1985.

Tampon du Cicra (photo Laurence Motoret, 2016)

Tampon du Cicra (photo Laurence Motoret, 2016)

Ayant pour vocation principale de diffuser les recherches présentées et les recherches proposées auprès des chercheurs et institutions concernés, le Centre a publié dès 1978 un bulletin semestriel d’information plurilingue : Lettre du Cicra/Cicra Newsletter. Il a constitué et régulièrement enrichi un fonds documentaire sur l’autogestion intégré à la Bibliothèque de la FMSH et s’est associé à la Fondation pour la publication de la revue trimestrielle Autogestions, seule revue consacrée à l’analyse de la problématique autogestionnaire dans une perspective pluridisciplinaire et pluraliste.

Le bureau du conseil d’administration du Cicra était composé de Joseph Fisera (trésorier), Claudie Weill, Jacqueline Pluet (secrétaire) et d’Yvon Bourdet (Président). Olivier Corpet en était quant à lui le délégué général.

En 1985, le Cicra et le collectif MAD (Média-autonomie-développement) se regroupèrent en un Centre de recherche et d’intervention sur le développement et l’autonomie (CRIDA) situé à Reid Hall, 4 rue de Chevreuse à Paris.

Les archives d’une revue autogérée

Les archives du Cicra ont été conservées au sein de la Bibliothèque de la FMSH depuis la fusion du centre avec le collectif MAD et son changement de localisation. En 2010, elles ont été prises en charge par le pôle archives alors fraîchement créé. Concernant l’histoire du fonds entre ce laps de temps, nous ne disposons pas d’éléments d’informations.

Les activités du Cicra sur lesquelles nous disposons le plus de sources sont liées à la publication d’une revue sur l’autogestion, dont le titre a changé à plusieurs reprises : d’abord Autogestion : études, débats, document, puis Autogestion et socialisme, et enfin Autogestions.

Il s’agit notamment:

  • Des comptes rendus des comités de rédaction et d’une correspondance entre ses membres
  • Des dossiers d’élaboration de plus d’une trentaine de numéros
  • Des papiers relatifs à la promotion et à la diffusion de la revue, ainsi qu’aux ventes
  • De correspondances avec les membres de la revue, son éditeur, ses auteurs mais aussi avec ses lecteurs.
Propositions d'articles portant sur l'expérience yougoslave (1972-1975)

Extrait du dossier de propositions d’articles portant sur l’expérience yougoslave (Article 41, 1972-1975)

L’intérêt des membres du Centre pour les activités documentaires et para-documentaires se vérifie par la présence d’archives relatives à la publication d’ouvrages de référence touchant l’histoire ouvrière : participation à un projet de Bibliographie de bibliographies sur le mouvement ouvrier (avec Jean Maitron), coordination d’un guide des principales bibliothèques parisiennes en histoire ouvrière1

Extrait du dossier de projet de bibliographie de bibliographies sur le mouvement ouvrier (Article 167, 1966-1973)

Extrait du dossier de projet de bibliographie de bibliographies sur le mouvement ouvrier (Article 167, 1966-1973)

 

Versions intermédiaires des notices de la Bibliothèque Marxiste et de la Bibliothèque de la FMSH (Article 168, 1978-1980)

Versions intermédiaires des notices de la Bibliothèque Marxiste et de la Bibliothèque de la FMSH pour le Guide des principales bibliothèque parisiennes en histoire ouvrière (Article 168, 1978-1980)

On trouve également une quinzaine de dossiers relatifs aux activités de recherche, principalement des études et enquêtes menées entre 1971 et 1984 pour lesquelles seuls les rapports finals avaient été conservés à l’époque. L’enquête intitulée « Sociologie de l’autogestion » est la seule pour laquelle nous disposons davantage de données : formulaire d’enquête, réponses et notes de synthèse.

Dossier sur l'enquête "Sociologie de l'autogestion" (Article 119, 1971)

Dossier sur l’enquête « Sociologie de l’autogestion » (Article 119, 1971)

Le Cicra a aussi pris part à de nombreuses manifestations scientifiques, soit en tant qu’organisateur, soit par l’intermédiaire des interventions de ses membres, pour lesquelles nous disposons de plus d’une trentaine de dossiers. Il a par exemple organisé la Seconde Conférence Internationale sur la participation, le contrôle ouvrier et l’autogestion (Paris, 7-10 septembre 1977) ainsi que, l’année suivante, la 9e conférence de l’International Association of Labour History Institutions (IALHI) (Paris, 26-28 septembre 1978), dont la 1ère journée fut présidée par Jean Maitron.

Programme

Programme de la 9ème conférence de l’IALHI (Paris, 26-28 septembre 1978) (Article 146, 1978)

Une partie d’un fonds documentaire mixte

La constitution d’un fonds documentaire consacré à l’autogestion faisait partie des principales activités du Cicra. Ce fonds « Autogestion », constitué au sein de la Bibliothèque de la FMSH à partir de 1972, a été enrichi après la fermeture du Cicra en 1985 sur la base d’une politique documentaire s’inscrivant dans la continuité de l’action du Centre. Il regroupe des documents très divers (monographies, actes de congrès et de colloques, rapports, dossiers, journaux, revues et tirés à part, témoignages, manifestes, conventions, tracts…) acquis, ou collectés en France et à l’étranger auprès des acteurs de l’autogestion et des chercheurs travaillant sur le sujet. Il représente aujourd’hui plus de 10 000 pièces.

Un certain nombre de documents possède des notices bibliographiques dans le catalogue : Fonds Autogestion dans le catalogue Babylone. Le traitement du fonds imprimé se poursuit. Par le passé, avant la création du service Archives de la Bibliothèque, certains documents relevant des archives ont été catalogués en tant que ressources bibliographiques, il a toutefois été décidé de ne pas les sortir du catalogue.

autogestion_1

Le fonds Autogestion de la Bibliothèque de la FMSH (Photo Elodie Arroyo)

De quelle manière étaient acquises ces ressources documentaires? Dans le fonds d’archives du Cicra, peu de traces de cela à part quelques lettres faisant état de l’envoi d’un document. On imagine que certains documents étaient directement envoyés par des chercheurs et centres de documentation au Centre, les courriers les accompagnant n’ayant pas été conservés, que d’autres étaient apportés dans le bureau de la MSH en main propre, que d’autres ont fait l’objet d’une acquisition à titre onéreux par la Bibliothèque ou d’une collecte par les bibliothécaires successivement en charge de ce fonds.

La mémoire de cette activité documentaire se situe du côté de la Bibliothèque, plus précisément dans ses différents registres:

  • les registres d’inventaire acquis à titre onéreux par la Bibliothèque,
  • les registres d’inventaire des documents entrés par voie de don pour les documents envoyés ou déposés à titre gracieux par leurs auteurs ou d’autres chercheurs, ou encore collectés par les membres du Centre ou les bibliothécaires (notamment pour les tracts, brochures, etc.).
Extrait de registre d'inventaire. On peut lire dans la colonne des donateurs la mention "Don Fonds de l'Autogestion"

Extrait de registre d’inventaire. On peut lire la mention « Don Fonds de l’Autogestion »

Vestiges d’une structure autogestionnaire

La particularité des matériaux primaires laissés par le Centre international de coordination et de recherche sur l’autogestion vient du fait qu’ils constituent eux-mêmes le produit d’une structure ayant choisi l’autogestion comme mode de fonctionnement.

L’objet d’étude et le mode de fonctionnement se rejoignent, offrant là un autre exemple d’expérience autogestionnaire tels que celles analysées pendant plus d’une vingtaine d’années au sein de la revue Autogestion. Dans un article consacré à la revue Autogestion paru en 1999 dans L’Homme et la société2, l’historienne Claudie Weill expliquait de quelle manière ce fonctionnement fut remis en cause :

Or, sous couvert de s’opposer au dirigisme d’Olivier Corpet, le groupe d’analyse institutionnelle de l’Université de Vincennes (à Saint- Denis), très présent et très actif dans les numéros consacrés à l’autogestion existentielle — le logement, mais surtout l’enseignement (n° 12-13, 1982 en particulier), etc. — a tenté d’appliquer ses méthodes au fonctionnement de la revue dans lequel il était directement impliqué, engageant ce qui ressemblait à s’y méprendre à une prise de contrôle.

Claudie Weill fait vraisemblablement référence aux échanges tenus lors de la réunion du Comité de rédaction et de l’assemblée générale du Cicra du 4 juin 1983, enregistrés à l’époque et archivés à présent. Ces archives sonores constituent une précieuse source d’informations sur l’histoire de la revue et laissent deviner la fin des activités du Centre quelques années plus tard. Car la revue Autogestions, bien qu’étant indépendante du Centre, était en grande partie supportée par celui-ci. Le conflit survenu au sein de la revue et mettant un terme à sa publication privait de facto le Centre de sa principale activité. En 1985 le départ à la retraite d’Yvon Bourdet, moteur principal du Centre avec Jacqueline Pluet, annonçait l’arrêt de son fonctionnement . En 1986,  soit un an après le départ du Centre, paraît le dernier numéro de la revue Autogestions,.

 

 

  1. Histoire ouvrière : guide des principales bibliothèques parisiennes. Paris : Maison des sciences de l’homme, 1978 []
  2. Weill Claudie. La revue Autogestion comme observatoire des mouvements d’émancipation. In: L’Homme et la société, N. 132-133, 1999. Figures de l’ « auto-émancipation » sociale. pp. 29-36. []

Julien Pomart

Responsable des Archives de la FMSH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *