Le Fonds

Les archives historiques, qui représentent la moitié du fonds de la FMSH, sont constituées à la fois d’archives administratives et scientifiques, notamment les papiers des administrateurs, les archives des programmes de coopération internationale, thématiques et de bourses. Quelques fonds de chercheurs sont aussi présents.

Dans son ensemble, le fonds d’archives de la FMSH représente une partie de la mémoire de la Fondation, qui assure une fonction de plate-forme de coopération internationale qu’elle met à la disposition de chercheurs et universitaires français aussi bien qu’étrangers, depuis les années 1960. Elles permettent avant tout l’étude de réseaux internationaux dans le cadre d’une politique de soutien scientifique et logistique à la recherche. Ses archives représentent à ce titre une trace non négligeable de l’histoire de la recherche scientifique en SHS et de « l’âge d’or » des SHS françaises.

Parmi les archives historiques, on peut mentionner:

  • Les papiers de ses administrateurs : Fernand Braudel, Clemens Heller, Maurice Aymard, Alain d’Iribarne
  • Les comptes rendus des instances statutaires ainsi que les rapports d’activité de la Fondation
  • Les archives du Secrétariat Scientifique, en particulier une collection de dossiers d’organisation de manifestations scientifiques internationales depuis les années 1970
  • Les archives de programmes de coopération internationale (Japon, Chine, Directeurs d’Etudes Associées, Inde et Asie du Sud, Russie-CEI, PECO, Programme Franco-Allemand), thématiques (Laboratoire Européen de Psychologie Sociale, Centre de mathématiques appliquées et de calcul, Cinéma, ESCoM) et de bourses (Diderot, Clemens Heller, DAAD)
  • Quelques fonds de chercheurs, dont les fonds Charles Morazé, Heorges Haupt, Mattei Dogan, Robert Bonnaud et Serge Moscovici

En outre, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme est habilitée à recevoir dons et legs. A ce titre, le fonds est amené à être enrichi par l’apport de fonds de chercheurs ou structures liés à la recherche en Sciences Humaines et Sociales.

Le Service Archives a entrepris la création d’instruments de recherche normalisés selon ISAD (G) afin de permettre la consultation de certains fonds en salle de lecture de manière progressive.