Lancement du Portail européen des archives

En version bêta depuis le printemps dernier, le Portail Européen des Archives (http://www.archivesportaleurope.eu/) vient d’être lancé en version finale.

Un projet ambitieux

Ce site  est l’un des premiers jalons posés par les partenaires du projet APEnet (réseau Archives Portal Europe) soutenu par la Commission européenne dans le cadre du programme eContentplus. Le consortium du projet se compose actuellement de quinze services d’archives nationales et/ou d’administrations centrales des archives.

Le Portail européen des archives propose:

  • Un accès unifié aux archives européennes
  • Une présentation des fonds d’archives via des guides des fonds et inventaires
  • D’effectuer une recherche combinée ou de naviguer au sein des inventaires
  • De consulter un annuaire des services d’archives participant au portail

La Commission européenne ambitionne donc de réaliser au niveau européen ce qui n’existe pas encore à l’échelle des Etats concernés.

Ce portail constitue  potentiellement un formidable point d’accès vers une multitude d’instruments de recherche pour des fonds d’archives conservés en Europe. Potentiellement, car plusieurs années d’alimentation en données seront nécessaires pour que cet outil révèle toute sa puissance.

Mais un outil cantonné à certaines Archives pour le moment

Dans la présentation qui est faite du Portail européen des archives, il est question de « services d’archives », sans que d’avantage de précisions  ne soient données. Cependant, une rapide analyse des possibilités offertes en terme de recherche avancée permet de comprendre qu’il s’agit exclusivement de services d’archives publiques (échelon national ou territorial). Le mode de financement de ce projet explique cette participation pour le moment restreinte à une quinzaine de services d’archives publiques.

On peut imaginer que, par la suite, et sous réserve de pouvoir intégrer une très grande quantité de données, le périmètre des services d’archives concernés sera élargi aux archives communales. Par contre, difficile de dire à l’heure actuelle s’il peut l’être d’avantage.

Quant aux structures conservant une partie des archives de la recherche en sciences humaines et sociales (universités, organismes de recherche, instituts et fondations, etc … en plus des centres d’archives territoriales), il semble donc peu probable qu’elles soient concernées par ce projet dans les années qui viennent, si tant est qu’elles le soient un jour. Ceci de par la nature du projet porté par la Commission européenne, mais aussi de par le fait que les données relatives aux archives des SHS ne constituent pas, à l’heure actuelle, un ensemble suffisamment structuré et développé pour ce faire.


Julien Pomart

Responsable des Archives de la FMSH

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *